Les jardins ouvriers...

HISTOIRE DES JARDINS OUVRIERS


Les jardins ouvriers sont créés en 1896 par l'abbé Jules LEMIRE qui était à l'époque député-maire chrétien d'hazebrouck en Flandre française (Nord)
Véritable engagement politique, ces jardins ont pour vocation l'amélioration de la condition des familles ouvrières au niveau des besoins alimentaires mais également au niveau social.

Voici ce qu'écrivait l'abbé Lemire "s'ils permettent aux ouvriers d'échapper à leur taudis en profitant d'un air plus respirable, ils les éloignent aussi des cabarets en profitant d'un air plus respirable, et encouragent les activités familiales au sein de ces espaces verts."

Au fil des temps, les jardins ouvriers sont devenus des jardins familiaux car la mise à disposition de parcelles de terrain s'est ouverte à d'autres catégories socioprofessionnelles. L'appelation a changé mais l'objectif est resté le même. A savoir : disposer moyennant une redevance annuelle d'un jardin familiale pour les loisirs, la culture de fleurs, fruits et légumes de son choix en excluant tout usage commercial.

Lors de la première guerre mondiale, les jardins seront un remède efficace à la pénurie alimentaire. Mais d'autres types de jardins verront également le jour : jardins militaires, jardins d'hôpitaux, jardins pour réfugiés, jardins scolaires, jardins de patronage, jardins pour anciens combattants.

La crise économique des années 30 favorisera la création de nouveaux jardins et au cours de la seconde guerre mondiale les jardins ouvriers connaîtront un nouveau bond en avant.

Après la guerre, le retour à la vie normale, les besoins alimentaires étant comblés, les jardins connaissent une certaine désaffection. L'urbanisation galopante des années 60 marquera leur déclin jusque dans les années 80 où le regain d'intérêt reviendra.


L'abbé Lemire fut à l'origine du développement en France des jardins ouvriers ; il fonda en 1896 la Ligue française du Coin de Terre et du Foyer, dont est issue la Fédération nationale des jardins familiaux et collectifs.

En 1996, pour célébrer le 100e anniversaire des jardins ouvriers, une rose Abbé-Lemire, qu'on peut admirer dans les jardins de l'Élysée et au jardin botanique de Monaco, est créée.


Copyright © 2019. Tous droits réservés.Création C.Schneider